dimanche , 25 juin 2017
Jeûne & grossesse

Jeûne & grossesse

Share on Facebook+1Pin it on PinterestShare on Twitter

Conseillé ou pas ?

FAIRE CARÊME QUAND ON EST ENCEINTE, EST-CE UNE BONNE IDÉE ? LA FEMME ENCEINTE DOIT-ELLE S’ABSTENIR DE JEÛNER POUR PRÉSERVER SA SANTÉ ET CELLE DE SON BÉBÉ ? QUAND EST-CE QUE LE JEÛNE EST DÉCONSEILLÉ ? AUTANT DE QUESTIONS QUE LES FEMMES ENCEINTES SE POSENT À L’APPROCHE DE RAMADHAN.
Par Dalila Semmar

« L’année dernière, j’ai dû m’abstenir de jeûner alors que j’étais à ma 9e semaine de grossesse. Mon médecin a pris la décision car je souffrais d’une sévère anémie. J’ai donc obtempéré car je me sentais tellement faible », raconte Leila, 35 ans. Si la première grossesse de cette jeune femme, avoue-t-elle, s’est déroulée parfaitement bien, ce n’est pas le cas de la seconde, elle doit donc se montrer prudente, selon son médecin.
Pour les médecins, la question du jeûne de la femme enceinte est évaluée au cas par cas. Selon Mme Tamdrari Ouadfel, sage-femme, une femme enceinte peut être dispensée du jeûne du mois de ramadhan par son médecin si ce dernier craint pour sa santé et pour cette de son enfant.
Elle note que le premier trimestre est souvent celui qui nécessite le plus de prudence car le corps de la maman nourrit un foetus dont les organes sont en voie de développement, il a donc besoin d’un apport en nutriment qualitatif. Le second trimestre serait le plus stable pour les futures mamans. Pendant cette période le jeûne peut être parfaitement compatible avec la grossesse.
Le troisième trimestre de grossesse est, par ailleurs, une étape pendant laquelle le bébé prend le plus de poids, son cerveau se développe. Il a donc besoin d’un apport nutritif régulier et de qualité. « Le jeûne peut ne pas être encouragé pendant cette période. Quoi qu’il en soit, chaque femme enceinte doit consulter son médecin avant de prendre la décision d’accomplir carême. Une consultation préalable est envisagée », explique la spécialiste.

2 questions à… Tamdrari Ouadfel, sage-femme :
Quand est-ce que le jeûne est déconseillé pour la femme enceinte ?
Si la jeûneuse est, par exemple au premier trimestre de sa grossesse, qu’elle passe par une première période difficile où elle vomit constamment et risque de se déshydrater, le jeûne est à prohiber. La femme étant déjà faible, dénutrie, anémiée et sans réserve risque de faire souffrir son bébé. Ce dernier est en pleine évolution et ses différents organes sont en voie de développement. En cas de souci, ne jamais hésité à rompre le jeûne et consulter son médecin si les signes de fatigue ou autres persistent.
Quels conseils donneriez-vous à la femme enceinte pendant le jeûne ?
Une femme enceinte doit respecter une alimentation saine. Au moment du f’tour, son repas doit être composé de boisson pour réhydrater le corps et de sucre pour reprendre rapidement de la journée. Le f’tour ne doit pas être lourd, il pourra être suivi par le dîner, deux heures après la rupture du jeûne. Ce repas doit être équilibré : protéine, légumes et fruits. Le s’hour est très important car il permet de faire des réserves pour pouvoir puiser l’énergie dont le corps a besoin pendant la journée. Sucre lent, pain, laitage, fromage, tout est bon pour ce repas.

Remerciements à…
Mme Amel Tamdrari-Ouadfeul
Sage-femme spécialisée en rééducation périnéale
Cabinet d’El-Biar, 8, rue Derahmani, St-Raphaël, El Biar
Tél. : 0555.98.24.22

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page