lundi , 26 juin 2017
Fête des mères

Fête des mères

Share on Facebook+1Pin it on PinterestShare on Twitter

Vos plus belles déclarations !

VOTRE MAMAN EST LA MEILLEURE FEMME AU MONDE.VOUS NE LUI DITES JAMAIS CELA SUFFISAMMENT.ET SI VOUS PROFITIEZ DE LA FÊTE DES MÈRES,COÏNCIDANT AVEC LE DERNIER DIMANCHE DU MOIS DE MAI, POUR LUI DÉCLARER VOTRE AMOUR ET LUI SIGNIFIER À QUEL POINT ELLE EST PRÉCIEUSE POUR VOUS.
Par Lyna Nour

 « Je te souhaite ma chère maman, pour cette occasion, beaucoup de bonheur, santé et une longue vie parmi nous. Sache que tu es ma source  d’inspiration, mon modèle, ma joie de vivre. Je te remercie d’être toujours là pour nous. Je t’aime. »
 Amel, 32 ans

 « Maman, on se dispute souvent toi et moi depuis mes 16 ans. On n’a jamais été sur la même longueur d’onde. Tu es calme, je suis nerveuse. Tu es
indulgente, je suis rancunière. Tu es conciliante, je suis intransigeante. Tout nous sépare, mais une force puissante nous unit, celle de l’amour que je ne cesserais d’éprouver pour toi. Tu es la meilleure ! »
 Mira, 35 ans

 « Adolescente, tu n’arrêtais pas de me répéter que je ne connaîtrais ta valeur que le jour où je deviendrais mère. Aujourd’hui, je suis une maman comblée.Mais quand je contemple le visage innocent de mon tendre petit ange, mon coeur se remplit de joie et je pense à toi, à tes sentiments, à toutes ces nuits passées à nos côtés, à ton soutien, à ta patience et ta générosité. Tu seras toujours le pilier de notre foyer. »
 Sabah, 29 ans

 « Pour la meilleure des mamans ! Celle qui n’a jamais cessé de croire en moi, je t’aime comme tu es, car tu m’as aidée à devenir qui je suis. »
 Karima, 40 ans

 « Si je pouvais te donner ma vie comme tu m’as donnée la vie, je prierais Dieu jour et nuit pour que mon souffle te soit en offrande. Si entre mes bras tu pouvais être en sécurité et en paix comme je le suis dans tes bras, je t’envelopperais de toute mon âme. Maman, je t’aime à jamais. »
 Ouardia, 35 ans

 « Maman, tu es ma moitié. Sans toi, je n’aurais jamais pu prendre le risque de suivre la direction que j’ai prise. Je sais que tu as souffert de certaines de mes décisions et pourtant tu n’as jamais laissé transparaître quoi que ce soit. Je ne te remercierai jamais assez. Je t’aime. »
 Ines, 38 ans

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page