Mon enfant est gaucher Et alors ?

Mon enfant est gaucher Et alors ?

VOTRE ENFANT EST GAUCHER, C’EST UN FAIT IRRÉVERSIBLE. VOUS AVEZ BEAU ESSAYER LUI APPRENDRE À SE
SERVIR DE SA MAIN DROITE, SES RÉFLEXES REPRENNENT TOUJOURS LE DESSUS. LA QUESTION À VOUS POSER
MAINTENANT : COMMENT L’AIDER DANS CE MONDE DE DROITIER ?
Par Sara Zabot

On a certainement tous déjà entendu nos grandsparents
ou nos parents répéter à un enfant gaucher
qu’il se sert de «la main du diable», et jusqu’au
jour d’aujourd’hui, la main gauche est quasiment
maudite. Même si les mentalités ont évolué, il
arrive souvent aux enfants de subir toutes sortes
de moqueries, à l’école notamment, à la cantine
pendant le déjeuner, au sport ou même à la maison,
quand les parents veulent à tout prix que leur enfant
se serve de sa main droite.
«Que votre enfant soit droitier ou gaucher, cela ne
change rien en termes de développement. Le fait qu’il
se sente plus à l’aise avec sa main gauche, il peut
accomplir tout ce qu’un enfant droitier puisse faire,
et bien mieux parfois», explique Dr Hakima Sabri
Chettoum, ortophoniste. La spécialiste conseille
aux parents d’apprendre à leur enfant à mieux
se tenir à table, de bien positionner son cahier et
perfectionner son écriture au lieu de vouloir changer
la main dominante de son enfant. Les remarques
désobligeantes à l’égard de son enfant gaucher sont
à éviter, car elles portent atteinte à l’estime de soi
de l’enfant qui ne fait que se sentir mal à l’aise dans
son entourage.
Ne jamais contrarier un gaucher !
«Petite, mes parents m’attachaient la main gauche
afin que je ne puisse me servir que de ma main
droite. En classe, ma maîtresse aussi me faisait
souvent des remarques méchantes sur mon écriture,
je me sentais souvent humiliée. J’étais tellement
surveillée que cela m’empêchait de m’épanouir.
Aujourd’hui, mon enfant est gaucher comme moi
et j’ai choisi de le soutenir, de lui montrer qu’user
de sa main gauche ne fait pas de lui un enfant
différent. Je suis sa scolarité de près et je m’assure
toujours auprès de ses enseignants qu’il ne soit pas
importuné par ses camarades ou ses instituteurs»,
nous confie Nadia, 36 ans.
Il existe malheureusement plusieurs parents qui
contrarient leurs enfants gauchers. Comme c’est
le cas de Nadia. Cependant, contrarier un gaucher
risque de lui causer des séquelles psychologiques et
même psychomotrices. A ce propos, Dr Hakima Sabri
nous explique que les enfants gauchers contrariés
peuvent ressentir un sentiment de frustration. Sur le
plan psychomoteur, son écriture serait plus tendue
et il risque de rencontrer des problèmes de latéralité,
une incapacité de s’organiser dans l’espace.

L’avis de la spé : Scientifiquement parlant, qu’est-ce que ça fait d’être un gaucher ?

«Être gaucher ou droitier n’est qu’une capacité, un
enfant gaucher est un enfant dont la main dominante
est celle de gauche. Et contrairement à ce que de
nombreux parents croient, être gaucher ne peut en
aucun cas déstabiliser le rythme de développement
de l’enfant. Au niveau graphisme, on peut parfois
rendre l’enfant gaucher, mais ce qu’il faut comprendre
est qu’avoir une main plus dominante que l’autre
n’a aucun rapport avec l’intelligence, l’éveil ou le
développement de l’enfant.»

Les gauchers, des surdoués

Être gaucher ne veut absolument pas dire être moins
intelligent ou plus maladroit. La preuve, plusieurs
grandes personnalités ont réussi dans les différents
domaines : sportif, musique ou même politique, bien
qu’ils soient gauchers. Parmi ces personnalités, l’exprésident
des Etats-Unis Barack Obama, le célèbre
guitariste de rock américain Jimi Hendrix. Dans le milieu
sportif, la légende du football Diego Maradona, ou la
star du football d’aujourd’hui Lionel Messi, sans oublier
le tennisman espagnol Raphaël Nadal, qui s’avère
droitier au quotidien et gaucher au tennis. Plusieurs
études ont tenté de prouver que les gauchers ont plus
d’apptitudes concrètes que les droitiers. L’explication
est parfaitement physiologique. En effet, dans le
cas des droitiers, c’est la partie gauche du cerveau
qui commande. Pour les gauchers, c’est le contraire.
Or, la partie droite du cerveau est celle qui gère les
réalisations concrètes, la construction, la minutie et
l’orientation dans l’espace, ce qui expliquerait le fait
que les meilleurs footballeurs, boxeurs ou joueurs de
tennis sont des gauchers.

Remerciements à :
Dr Hakima Sabri Chettoum, ortophoniste
Tél : 0550 396 747

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page