Haïfa Bourras

Haïfa Bourras

ELLE EST TOUTE JEUNE HAÏFA BOURAS, ELLE N’A QUE 23 ANS ! MAIS IL SUFFIT DE L’ENTENDRE UNE SEULE FOIS POUR VOUS DONNER LA CHAIR DE POULE. ABÉCÉDAIRE AUTOUR D’UNE AUTEURE-COMPOSITEURE-INTERPRÈTE DONT L’AVENIR ARTISTIQUE S’ANNONCE PLUS QUE PROMETTEUR…
Par Vanessa Soltani

A comme artiste
Haïfa écrit, compose, interprète et joue de la guitare. Musicienne et chanteuse à la fois, Haïfa partage un langage authentique chargé d’émotion qu’elle puise dans la force des histoires de la vie. Son but à travers sa musique ? Véhiculer des messages d’espoir entre les lignes. La scène ? Atlas, Ibn Zeydoun… Elle connaît déjà ! Un album en préparation ? Une finalité en soi ! Seulement, Haïfa aime prendre le temps qu’il faut, doser le juste équilibre entre un album exclusivement acoustique ou plus diversifié, peaufiner les textes et parfaire les mélodies. Notre jeune artiste laisse murir le projet comme il se doit. Sans précipitation. Même si on a hâte de la retrouver sur CD. Quoi qu’il en soit, Dzeriet est là pour en parler !
C comme «Cover»
Haïfa n’hésite pas à publier ses covers sur sa page Facebook, pour le plus grand plaisir de ses fans qu’elle sonde régulièrement en vue de leur concocter des covers sur mesure de leurs titres préférés. «Je propose et je m’adapte à la demande. Je publie mes propres compositions, des reprises aussi, comme Souad Massi, Babylone, Cheb Hasni, entre autres, et même des parodies. Tel fut le cas du titre Despacito, renommée Suprimitou, je l’ai faite pour le fun parce que c’était dans l’air du temps, et elle a fait le buzz, à ma plus grande surprise !»
E comme Engagement
Donner aux autres, elle a ça dans la peau ! Haïfa, plus qu’impliquée dans la solidarité pour venir en aide aux personnes qui en ont le plus besoin dans les moments les plus difficiles, illumine les visages des enfants malades confinés à l’hôpital. Guitare à la main et perruque de clown sur la tête, Haïfa leur offre sur un plateau d’argent émotion, joie et bonne humeur. «Cette démarche est naturelle. Je le fais sans qu’on me demande quoi que ce soit. C’est l’empathie et l’envie de rendre heureux qui me poussent à rendre visite aux bambins. Il n’y a rien de plus beau que de leur faire oublier, le temps d’une chanson, la tristesse d’un quotidien douloureux.»
S comme «Sérigraphie»
Sa deuxième passion. Haïfa a l’âme d’une entrepreneuse. Diplômée en gestion des ressources humaines et ingénieur d’affaires, elle n’a pas hésité à monter sa propre société de sérigraphie sous le nom de HBS (Haïfa Bouras sérigraphie). «HBS est une entreprise de sérigraphie. Je me suis lancée dans l’art publicitaire, plus exactement la publicité : goodies, bagagerie et maroquinerie, accessoires de bureau et de décoration, textiles, clé USB, etc. Je considère la sérigraphie comme un art à part entière.»
Y comme Ya Lebnat
On garde le meilleur pour la fin. Une ballade écrite à l’âge de l’adolescence autour d’une histoire d’amitié qui se termine mal. Une mélodie qui donne la chair de poule et une voix suave, veloutée, qui transperce et qui transporte littéralement. Mais je n’en dirai pas plus. Allez vite la découvrir sur sa page Facebook, branchez vos écouteurs et montez le son !

«Haïfa,c’est un vrai rayon de soleil !»

«Je l’ai découverte via un ami qui m’avait parlé d’une voix «exceptionnelle». Impatient de découvrir l’artiste, je suis entré directement en contact avec Haïfa, et son titre Ya Lebnat a été un vrai coup de coeur artistique ! Il était évident pour moi d’inviter Haïfa dans mon émission radiophonique Serial Taggeur. Je suis fier d’avoir contribué à un début de carrière prometteur. Je l’ai même sollicité pour collaborer au collectif Yed Fel Yed 2016 contre le sida sur le titre Deyni. Lors du clip que j’ai moi-même réalisé, croyez-moi qu’Haïfa avait tout d’une pro ! Toujours aux petits soins avec les autres, tout en sachant que nos conditions de tournage avec une météo capricieuse ne nous ont pas facilité la tâche. Haïfa était notre vrai rayon de soleil !»
Yazid Aït Hamitouche, animateur
à la Radio Chaîne 3

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page