Rétrospective Elles ont marqué 2017

Rétrospective Elles ont marqué 2017

Elles ont fait parler d’elle en 2018. Actrice, femme chef d’entreprise, auteure, cinéaste, reporter, youtubeuse, politique, chacune d’entre elles a marqué l’année dans son domaine. Dzeriet revient sur le parcours de ces personnalités féminines.
Par la rédaction

Amel Mohandi journaliste

Elle a été honorée par le département d’Etat
américain. Elle est l’une des lauréates de la
seconde édition du prix Emerging Young Leaders
Award, sélectionnée pour faire partie des
jeunes leaders exceptionnels, pour son effort
de promouvoir «le changement social positif»
en Algérie. La jeune journaliste algérienne a su
se démarquer en créant une web tv qui durera
deux années et à travers laquelle elle traitait
différents sujets qui intéressent la jeune société.
Actuellement, Amel est journaliste et animatrice à
la chaîne de télévision privée Numidia TV.

Samia Mouaki reporter

La reporter algérienne de la chaine privée Echourouk,
Samia Mouaki a échappé à la mort en exerçant son
métier sur le terrain. La reporter de guerre a été
la cible d’un sniper de Daech. Ayant été touchée
à la tête, Samia a survécu après un long coma.
Passionnée par son travail, Samia Mouaki a été
plusieurs fois menacée par des groupes terroristes.
Elle s’est illustrée notamment par la traversée de la
Méditerranée avec des harraga et a failli perdre la vie
à plusieurs reprises, mais n’a jamais renoncé à sa
profession.

Imene première femme algérienne à gravir l’Everest

Imene Aït Oumeziane a réussi le défi d’atteindre le camp
de base népalais du mont de l’Everest, culminant à 5364
mètres d’altitude ! Cette femme cadre d’entreprise est
la première femme algérienne à réaliser un tel exploit :
brandir le drapeau algérien en haut de l’Everest. Il est
à savoir que l’Everest est une montagne située dans
la chaîne de l’Himalaya, à la frontière entre le Népal
(Sagarmatha) et la Chine (Tibet). Son sommet est
identifié comme le plus haut du monde au-dessus du
niveau de la mer

Lydia Benkaïdali chercheuse scientifique

Elle s’appelle Lydia Benkaïdali et c’est une jeune
femme algérienne dont le parcours mérite d’inspirer
toutes les jeunes filles férues de sciences pour se
lancer dans ce domaine et suivre leur rêve. Lydia
est une chercheuse scientifique spécialisée dans
les phénomènes biologiques et les comportements
physico-chimiques. En 2017, elle a été honorée
par la Fondation L’Oréal et l’Unesco dans le cadre
du programme For Women In Science qui vise à
promouvoir la place de la femme dans la recherche
scientifique.

Mademoiselle S. youtubeuse

Suivie pas plus de 000 200 abonnés sur Youtube,
mademoiselle S est la Youtubeuse du moment.
Les jeunes la suivent par milliers, suivant ses avis,
ses recommandations et ses astuces beautés.
Véritable influenceur du Web, Shirine Boutella a
réussi à s’imposer, à travers ses multiples vidéos.
Récemment, la jeune femme a remporté le prix
du meilleur Algerian Youtubers Awards. Il faut
rappeler que Algerian Youtubers Awards est le
premier événement qui prime des Youtubeurs et
permet aux abonnés de les rencontrer.

Adila Bendimerad, actrice

Remarquée par son talent d’actrice dans les
nombreux longs métrages et contes sociaux,
dont Norma et Le repenti , la comédienne,
productrice et scénariste est élue meilleure
actrice la 65e édition du Festival international
cinématographique du Caire, où elle a présenté
les jours d’avant et Kindil El Bahr, dont elle est
productrice. Reconnue pour son magnifique
talent d’actrice, la jeune Algérienne incarne
le rôle principal de cette oeuvre féministe
qui relate la réalité de la femme algérienne.
Co-écrit avec Damien Ounour, Kindil El Bahr
est un renouveau du cinéma algérien libre,
parfaitement mis en scène grâce à la jeune
comédienne.

Fatma Boudouani général major

La générale Fatma Boudouani est devenue
la première femme général-major de l’Armée
nationale populaire (ANP). Fatma Boudouani,
juriste, native de Tipasa, s’est engagée dans
l’armée en 1978, à la faveur du décret du
président Boumediene ouvrant les portes de
l’ANP aux femmes. En 1978, elle rejoint la division
d’analyses et des affaires politiques du Secrétariat
général du MDN, ensuite, elle est chargée des
études juridiques au niveau du commandement
des forces aériennes, puis elle occupe le poste
chargée des questions internationales au sein
du même commandement de l’aviation. En 2010,
elle est spécialiste du ministère de la Défense
nationale et représentante du même département
au sein du comité directeur de l’Initiative 5+5.
Elle avait été promue générale le 5 juillet 2012.

Kaouther Adimi auteure

Avec son troisième ouvrage Nos richessses (éditions
du Seuil) dans lequel elle ressuscite un libraire et
éditeur d’Alger, Edmond Charlot, Kaouther Adimi,
auteure algérienne de 30 ans, a fait partie de la
sélection du prix Goncourt 2017. Elle a également
reçu en novembre dernier le prix Renaudot des
lycéens, un prix organisé par l’association des Amis
de Théophraste Renaudot de Loudun (Vienne), le
lauréat est désigné par des lycéens issus de 14
lycées des académies de Poitiers, Limoges et Nantes.

Naima Salhi où l’appel à la polygamiew

Présidente du Parti de l’équité et de la
proclamation, Naïma Salhi n’a pas cessé
de créer sur les réseaux sociaux à chaque
intrusion médiatique. En effet, cette
politicienne islamiste et militante ne cesse
de revendiquer la polygamie des hommes
algériens et appelle à séparer entre les
garçons et les filles dans les écoles du pays.
Elle s’est notamment qualifiée de fille de
bonne famille et honnête. Cette dernière est
qualifiée cette année par les médias, comme
excellente dans l’invective et les polémiques
stériles.

Nouria Benghebrit Remaoun Ministre de l’Education nationale

chercheuse et diplômée en sciences de
l’éducation, Nouria Benghabrit a été classée par
Forbes, 5e femme puissante au gouvernement
dans la région MENAA, Afrique du Nord et Moyen-
Orient. Femme de caractère, Benghabrit, est la
19e et seule femme ministre de l’Education depuis
1962. Déterminée, résistante et imbattable,
Nouria Benghabrit s’est fait surnommer d’Iron
Lady ou la dame de Fer…

Samira Hadj Djilani présidente du Réseau Algérien des Femmes d’Affaires RAFA

Présidente du Réseau Algérien des Femmes
d’Affaires (RAFA), Samira Hadj Djilani est
dirigeante de plusieurs sociétés, politologue de
formation, auteur et co-auteur. Son ouvrage est
intitulé L’Algérie, un monde à découvrir, est une
oeuvre dans laquelle elle plaide pour que seules
les femmes politiques compétentes reflétant
la vraie image des Algériennes puissent les
représenter dans les listes électorales des partis
politiques et pour que le réseau RAFA atteigne 19
wilayas à l’horizon de décembre 2017.

Sofia Boutella actrice

Née le 3 avril 1982 à Bab El Oued, Sofia
est la fille du grand compositeur algérien
Safy Boutella. Danseuse de hip-hop à
ses débuts, elle perce donc un peu plus
dans le monde du cinéma américain. La
fille du compositeur Safy Boutella a déjà
joué dans plusieurs films : Street Dance
2, Kingsman, et a fait également partie
du casting de star Trek Beyond, sorti en
2016. En 201, elle a été choisie pour
incarner Ahmanet, une princesse déchue
revenue d’outre-sarcophage, combattue
par Tom Cruise. The Mummy est donc son
quatrième film à Hollywood.

Sofia Djama cinéaste

Avec son premier long métrage, Les Bienheureux, Sofia
Djama, la cinéaste algérienne a reçu nombre de prix cette
année : Mention du Grand Jury au festival du cinémed,
prix de la meilleure première Oeuvre (Cinémed), Bayard
de la meilleure première oeuvre au Festival de Namur,
prix de la meilleure actrice à la Mostra de Venise, prix
Brian à la Mostra de Venise, prix Lyna Mangiacapre à la
Mostra de Venise. Dans son film, Sofia Djama raconte
l’après-décennie noire, à travers les destins croisés de
deux générations. Les Bienheureux pose une lancinante
question : rester en Algérie ou prendre ses jambes à son
cou. Les personnages de cette production franco-belge,
distribuée par Bacs Films, s’affrontent, se rapprochent,
s’éloignent, se cherchent, espèrent et se posent des
questions que tout Algérien se pose actuellement, des
années après la tragédie nationale.

 
 

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page