Mon enfant est amoureux

Mon enfant est amoureux

Des amours enfantines, les tout-petits peuvent en connaître dès la maternelle. En effet, les enfants peuvent aussi s’intéresser à l’amour et aux petites attentions affectives. Comment les comprendre et surtout quelle attitude adopter face à son enfant amoureux.
Par Sara Zabot

Ne jamais sous-estimer les sentiments de son enfant
Les petits peuvent éprouver des émotions très importantes et s’attacher, c’est pourquoi leur premier amour les marque. Effectivement, les enfants sont encore en période de développement émotionnel quand ils sont à la maternelle, c’est pourquoi ressentir un attachement vis-à-vis de quelqu’un d’autre devient alors un sentiment encore plus important que celui qu’ils éprouvent pour leurs propres parents. Pour un enfant, aimer une autre personne que ses parents est un moyen pour se détacher de ces derniers. Progressivement, l’enfant se retrouve indépendant sur le plan affectif. Il faut toutefois, savoir que la notion d’amour chez l’enfant n’a pas du tout la même définition que chez l’adulte.
Entre aimer et faire semblant

Généralement, les enfants commencent à expérimenter le sentiment amoureux entre 3 et 6 ans ; c’est aussi à cet âge-là qu’ils essaient de comprendre la nature de l’amour de leur parent et du couple qu’ils forment, c’est pourquoi avoir un ou une petite amie est une façon d’imiter les grands.
Que ressentent-ils vraiment ?

Quand un enfant est amoureux, il prend beaucoup de plaisir à le montrer, ceci ne peut donc pas échapper aux parents. En effet, quand un enfant est amoureux, il aime le faire savoir aux autres et partager ce qu’il ressent pour cet autre enfant avec eux. Il est de même avec ses parents, l’enfant ne peut pas et ne veut pas cacher ses sentiments pour cet autre enfant à ses parents. Pour lui, il est tout à fait légitime d’avoir une personne à aimer et avec qui former un couple comme celui de ses parents. Il est important de souligner que l’amour à cet âge n’est qu’un sentiment spontané, les seuls preuves d’amour se limitent aux partages, se tenir la main et à la protection.
Aucun sentiment n’est obligatoire

Très souvent, les enfants dont les parents sont séparés essaient de remplacer ce manque d’union avec l’amour de cet autre enfant, mais pour eux, tout ceci n’est qu’un jeu et une manière de compenser un certain manque. Mais il faut aussi comprendre que ce n’est pas un sentiment obligatoire, tous les enfants ne tombent pas amoureux et ne connaissent pas ce sentiment à la maternelle. Nombreux sont les enfants qui préfèrent leurs camarades, s’intéressent aux jeux ou à leur maitresse plus qu’autre chose. Cela ne veut absolument pas dire que votre enfant souffre d’un développement émotionnel, bien au contraire, c’est juste que ses centres d’intérêt penchent beaucoup plus pour d’autres activités.
Peuvent-ils vivre un chagrin d’amour ?

Contrairement à l’amour chez les adultes qui est complètement différent de celui chez les enfants, les peines de coeur peuvent tout autant faire mal aux tout-petits comme aux plus grands. En même temps, c’est parfois une bonne manière d’expliquer à son enfant qu’il ne peut vivre une histoire de longue durée à son âge, qu’il n’a pas encore l’âge de construire un couple comme celui de ses parents ou qu’il ne peut pas remplacer un être par l’amour d’un autre, quand il s’agit bien sûr d’un enfant dont les parents sont séparés.

Ils en parlent

«J’ai deux amoureuses, une qui est avec moi à l’école et la deuxième c’est ma voisine. Je les aime toutes les deux de la même façon, car je ne les vois jamais en même temps. On me demande souvent si je veux me marier avec elles toutes les deux, alors que moi je ne sais même pas ce que le mariage veut dire.»
Adam, 7 ans
«J’avoue que quand j’entends mon fils parler d’amour et de ses amoureuses j’hallucine, mais en même temps, c’est ce qui me fait rire par-dessus tout. Je me dis aussi que ce n’est qu’un enfant, qu’il ne sait pas encore ce que l’amour veut dire, c’est pourquoi j’évite de trop prendre le sujet au sérieux, ce n’est qu’un enfant, il est encore très jeune pour que je lui interdise d’aborder ce genre de sujet.»
Imane, maman d'Adam, 32 ans
«Je ne suis pas de l’avis de ma femme, cette nouvelle génération est plus éveillée que les anciennes, je préfère que mon enfant se concentre sur autre chose que sur les filles. Il est vrai qu’il en parle moins en ma présence, c’est ce que je préfère qu’il fasse en mon absence, je n’ai pas très envie qu’il grandisse avec ce genre d’idées, il est encore trop jeune pour ça.»
Kamel, père d'Adam 36 ans

L'avis de l'enseignante

«En tant qu’enseignante, c’est pendant la récréation que j’entends les petites histoires d’amour, que je remarque qu’ils se tiennent la main en cachette, parfois quelques bisous volés. Quand je vois que les gestes sont innocents, j’évite d’en faire trop d’histoire, mais il m’arrive de convoquer les parents afin d’avoir leur avis sur le sujet. Je préfère que ce soit eux qui abordent le sujet avec leur enfant.»
Hadjer, 27 ans, enseignante

Ce que pense le psychologue

«Le plus souvent, c’est à partir de 6 ou 7 ans que l’enfant commence à avoir un réel sentiment amoureux. Ce dernier est très important, car c’est un sentiment qui peut marquer son esprit. Les enfants ont tout aussi besoin d’amour et d’attention que les adultes, afin de développer et grandir avec une personnalité équilibrée. Par ailleurs, ils ont besoin de se sentir en sécurité dans leur petit monde, afin de ne craindre aucune nouvelle expérience. Il est important que les parents expriment leur affection pour leurs enfants et ceci, en étant impliqués dans leur vie, et ne jamais laisser quelqu’un d’autre leur exprimer son amour plus qu’eux. C’en est de même pour l’affection physique, les parents ne doivent pas hésiter à aller vers leurs enfants et exprimer leur amour par des simples gestes. Les enfants qui grandissent en se sentant aimés et en sécurité ont plus de chance de se développer plus rapidement.»

Remerciements à Hadjer Abdelli, psychologue clinicienne
Mail : hadjerpsychologue@gmail.com
Adresse : 62, citée Sopral, Cheraga, Alger

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page