Bakhita de Véronique Olmi

Bakhita de Véronique Olmi

Grâce à ce roman publié chez Albin Michel, tout le monde connaît aujourd’hui, sinon l’histoire, tout du moins le nom de cette esclave africaine canonisée par Jean-Paul II le 1er octobre 2000. Un destin incroyable, bien digne d’un roman, et un sujet qui s’est imposé à
Véronique Olmi lorsque l’écrivain et dramaturge tomba nez à nez sur son portrait dans une église de Langeais, en Touraine. Pour connaître l’histoire et la vie incroyable de celle qui, à force d’avoir été si précocement torturée, ne se souvenait même pas de son prénom, il faut lire le livre poignant de Véronique Olmi. Immédiatement remarqué par les lecteurs, le livre a également reçu le prix du roman Fnac des mains de Leïla Slimani.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page