Hana Ghezzar Bouakkaz Journaliste, présentatrice Tv / Radio

Hana Ghezzar Bouakkaz Journaliste, présentatrice Tv / Radio

«J’ai toujours été fascinée par les médias» Hana Ghezzar Bouakkaz Journaliste, présentatrice Tv / Radio 1

Hana Ghezzar Bouakkaz est une jeune journaliste et présentatrice tv/ radio d’origine algérienne. Son parcours est riche et atypique. Elle présente EuroMedMag sur EuroMed News, et réalise des chroniques sur Beur FM, sur France Maghreb et sur Idf1. Elle présente une émission radiophonique sur IRM Radio et est la créatrice du magazine DZ people en Algérie. Rencontre avec cette femme qui a plus d’une corde à son arc.
Par Sarra Safar Bati

Parlez-nous de votre parcours.
J’ai fait des études de commerce et je me suis spécialisée dans le marketing, j’ai suivi des cours durant une petite période à l’Académie commerciale internationale à Paris, une école de commerce affiliée à la H.E.C, ensuite, je me suis envolée au Caire où j’ai étudié au Cambridge Academy, avant d’atterrir en Angleterre où je prenais des cours préparatoires pour intégrer Cambridge University. C’est là où je devais faire un choix : soit je poursuis mes études et ma vie à l’étranger, soit je rentre pour mettre à jour mon projet de magazine, et c’est ce que j’ai fait ! J’ai interrompu mes études et suis rentrée pour créer DZ People magazine !

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans cette aventure ?
Ma réponse peut vous sembler banale, mais c’est réellement un rêve de petite fille. J’ai toujours su que c’était ce que je voulais faire ; j’étais gamine quand j’installais mes copines sur les escaliers pour former un public et je jouais aux présentatrices. Mon premier discours en public je l’ai fait à l’âge de 6 ans à l’école primaire lors de la fête de fin d’année. Ma première interview je l’ai faite quand j’avais 7 ans, et c’était mon père qui s’est prêté au jeu, devant toute ma famille. J’ai toujours été fascinée par les médias !

Vous avez fondé le magazine DZ people en Algérie. Parlez-nous de cette expérience !Hana Ghezzar Bouakkaz Journaliste, présentatrice Tv / Radio 2
Dz people magazine est mon premier bébé, c’était une expérience extraordinaire. J’avais 20 ans, je travaillais avec une équipe de professionnels, des journalistes dans le domaine depuis 20-30 ans, le mix de leur sagesse et expérience avec mes idées modernes a donné un bon résultat. Ce qui est passionnant c’est de créer un produit qui intéresse le lecteur, qui le captive, et de le voir prendre forme. Cela m’a permis aussi de découvrir beaucoup de choses dans des domaines différents. On abordait des sujets dans le domaine artistique, culturel, sociétal, de la mode… Au fil du temps, cela m’a permis d’apprendre des gens, de leurs expériences et témoignages à travers le magazine.
Cela m’a permis aussi d’acquérir une expérience dans le journalisme, grâce aux interviewes que je réalisais, dans l’investigation… J’ajouterai que cela m’arrivait de porter, parfois la casquette de commerciale, de m’occuper du service pub, de négocier avec les annonceurs. C’était du boulot, mais c’était passionnant !

Comment se sont déroulés vos débuts ?
J’avais mis en place le projet de création de magazines, j’avais interrompu mes études en Angleterre et constitué une équipe formidable. J’étais la plus jeune dans l’équipe d’ailleurs ; tout était prêt sauf l’autorisation qui avait traîné dans un tiroir durant un an, ce qui m’avait fait perdre énormément d’argent destiné au projet.

Actuellement, vous êtes présentatrice TV/Radio en France, que faites-vous au juste ?
Oui, j’ai décidé de faire une reconversion professionnelle tout en restant dans les médias, mais je voulais faire les choses correctement et commencer depuis le début, et le début justement était d’apprendre le métier. Je me suis inscrite alors à l’académie audiovisuelle de Paris, une école qui existe depuis 20 ans. Elle enseigne les métiers de présentateurs TV/chroniqueur, concepteur de programmes. Cette école est dirigée par M. Richard Joffo que je considère comme mon mentor. D’ailleurs, il a reçu tellement de demandes d’inscription de la part des Algériens, que prochainement, il sera à Oran pour dispenser un stage intensif de deux semaines dans le domaine des métiers de l’audiovisuel, et animer des conférences aussi.

J’ai débuté ma formation au mois de janvier dernier, et aujourd’hui, j’anime des chroniques pour IDF1. Je suis aussi chroniqueuse à l’émission Time Sport diffusée sur Beur FM avec Bilel Nedman et je présente une émission socioculturelle à Euro-Med News.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page