Il était une fois… une amourette d’été

Il était une fois… une amourette d’été

Un été, du soleil, la mer, le sable doré et un amour de vacances. Nos lectrices se sont livrées à nous pour nous raconter leur idylle d’une saison.
Par Sara Zabot

«C’était pendant mon année de terminale, avec ma bande de copains, on a loué un chalet juste près de la mer pour pouvoir nous déchaîner un peu avant les épreuves. Avec tout l’état festif dans lequel je me trouvais, la dernière chose que j’avais en tête, c’était de rencontrer quelqu’un, mais le destin en avait décidé autrement. Dès que nous nous sommes installés au chalet, j’ai décidé d’aller me baigner, il était huit heures du matin. Comme une folle, j’ai plongé directement, l’eau était glaciale, j’ai été prise de panique et je suis ressortie, affolée, de l’eau. C’est là qu’un charmant jeune homme m’a approchée pour s’assurer que j’allais bien. Pour le remercier, je l’ai invité à nous rejoindre et nous avons passé le reste du week-end ensemble. Aujourd’hui, nous sommes en pleine
préparation de notre mariage.»
Selma, 26 ans
«C’était pendant une de ces chaudes soirées, je suis sortie avec mes copines pour prendre des glaces. Arrivées chez le glacier et après avoir pris nos glaces, le marchand nous fait payer le tout sauf ma part, me disant qu’une autre personne l’avait déjà payée à ma place. Curieuse que j’étais, j’ai voulu absolument savoir qui était ce fameux admirateur, je suis sortie de chez le glacier en ‘’scannant’’ tout et n’importe qui, jusqu’à ce que je remarque un beau brun qui me souriait discrètement.
Sans scrupules, je suis allée directement lui parler et nous nous sommes donné rendez-vous le lendemain. Cette rencontre fut le coup de foudre entre nous deux. C’était la première fois que je tombais amoureuse pendant l’été et, bien sûr, la dernière. Deux ans ont passé et nous nous regardons toujours de la même façon que le premier soir.»
Amel, 24 ans
«Alors que j’étais allongée tranquillement sur mon transat en profitant du soleil, un ballon m’a fortement heurté la tête, sans avoir vu de qui ça venait, je me suis mise en colère – la honte !- énervée, je criais tellement fort que tout le monde s’est retourné. Voilà qu’un jeune homme s’approche de moi pour s’excuser, me disant ne pas l’avoir fait exprès.
La honte, si j’avais su qu’il était si beau, je me serais contentée de me taire ! Je me suis tout de suite calmée et, bien sûr, j’ai accepté ses excuses et même de prendre un café avec lui. Ce fut mes plus belles vacances, car j’avais rencontré le plus beau des maris.»
Nouha, 35ans
«C’était dans mon premier travail, je devais remplacer un professeur d’anglais tout le mois de juillet, c’est là que j’ai rencontré Samir,
un professeur d’informatique. Les débuts étaient difficiles, on ne s’entendait pas du tout, je le détestais même en ne le connaissant pas du tout. Un jour, mon ordinateur s’est arrêté. Nécessité de l’urgence, je me devais d’aller lui demander de l’aide. Par la suite, nous avons commencé à créer quelques liens et petit à petit, je voyais en lui la personne idéale que j’attendais tant. Et je n’ai pas eu tort, car depuis, je suis la plus heureuse des femmes et notre histoire n’est pas près de toucher à sa fin puisque dans deux mois, on aura notre premier bébé.»
Farah, 28 ans

 

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page