Libido active C’est bon pour la santé !

Libido active C’est bon pour la santé !

Une vie professionnelle épanouie
Les personnes ayant une sexualité épanouie sont plus productives au travail que celles qui
ont des rapports sexuels plus espacés. C’est ce qu’a prouvé une récente étude scientifique menée par des chercheurs des universités de l’Oregon et de Washington. Sur la base d’une étude approfondie portant sur un échantillon de 159 couples mariés, les chercheurs ont conclu, après avoir étudié les différentes humeurs des participants, qu’une vie sexuelle épanouie influençait positivement la productivité de l’employé(e).
Une santé d’athlète
Les meilleures sportives auraient une vie sexuelle parfaitement riche et dynamique. C’est ce qu’a prouvé une enquête publiée le 25 juillet 2016 par Cosmopolitan US. Les chercheurs ont constaté qu’avoir un rapport sexuel juste avant une séance de sport aurait des résultats meilleurs. Pendant trois semaines, les chercheurs se sont concentrés sur l’étude du quotidien de 21 hommes et femmes. En évaluant le nombre des rapports sexuels de ces derniers et le lien avec le niveau de compétence sportive, les initiateurs de la recherche ont conclu que les meilleurs athlères s’envoyaient en l’air plus fréquemment. Sur le plan psychologique, expliquent les chercheurs, le fait de faire l’amour régulièrement donne l’impression aux sportifs d’être constamment en activité.

Une mémoire d’éléphant
Si vous avez une excellente mémoire mesdames, c’est peut-être parce que vous filez souvent sous la couette ! Selon une étude réalisée par des chercheurs de la McGill University au Canada, publiée le 14 novembre 2016, dans la revue scientifique Archives of Sexual Behavior, grâce à la dopamine, un neurotransmetteur libéré par le cerveau pendant l’acte sexuel, les femmes qui s’envoient souvent en l’air ont une mémoire d’éléphant. L’explication des chercheurs repose sur le fait que la dopamine aide les cellules du cerveau à se regénérer ce qui améliore les capacités de mémoire.
Un anti-grippal au naturel
Envie de vous prémunir contre la grippe, une petite galipette ne vous fera pas de mal ! Une étude menée par une équipe de la Wilkes University of Pennsylvania en 2014 et relayée par plusieurs revues médicales, dont le magazine américain Psychology Today avait affirmé que contre le rhume et la grippe, il fallait multiplier la fréquence de ses rapports sexuels. Pourquoi ? Selon les chercheurs, les personnes qui font souvent l’amour produisent davantage d’immunoglobuline A, une défense naturelle contre les microbes, mais aussi contre le rhume.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page